Hypoglycémie ? Le 1er ennemi du rééquilibrage alimentaire !

L'assiette
hypoglycemie-mon-1er-ennemi
Pour suivre confortablement et durablement un programme de rééquilibrage alimentaire,  il est nécessaire d’éviter les sensations de faim et les éventuelles hypoglycémies qui peuvent fragiliser la motivation.

Si les hypoglycémies se manifestent différemment selon les personnes, leurs conséquences sont souvent les mêmes : elles rendent la motivation et l’assiduité plus difficiles à maintenir sur la durée. Respecter un rythme de 4 repas équilibrés et sources de protéines par jour est alors une habitude qui peut aider à contrôler les sensations de faim… Simple en théorie, mais parfois plus délicat à mettre en pratique !

 

Comment garantir vos apports de protéines 4 fois par jour ?

Idéalement, avec un apport de protéines toutes les 4 heures.
Petit déjeuner  / Déjeuner  / Collation  / Dîner sont donc les 4 repas principaux pour lesquels vous devez prévoir un apport de protéines.

Jambon blanc, viandes maigres, poissons, produits laitiers, œufs… l’essentiel est de varier les sources de protéines car elles n’ont pas toutes les mêmes qualités nutritionnelles.

Insudiet vous propose aussi des produits riches en protéines de haute valeur biologique adaptés à chaque repas de la journée, et notamment des collations prêtes à l’emploi. Nous vous conseillons d’en conserver toujours une à deux à portée de main (dans votre sac, le tiroir de votre bureau , la boîte à gants de votre voiture…) : elles vous dépanneront en cas de repas décalé ou de sensation de faim.

 

Vous avez tendance à oublier la collation ?

Utilisez la fonction “alarme” de votre téléphone pour y penser. Et surtout, n’attendez pas d’avoir faim pour la consommer !

 

Vous arrive-t-il de subir l’une des sensations suivantes ?

 – Envie irrésistible de manger                             
 – Vide à l’estomac
 – Fatigue subite (« coup de barre »)
 – Somnolence, bâillements fréquents en fin de matinée et d’après-midi
 – Impression de vertige
– Tremblements
– Sudation excessive
– Mal de tête inexpliqué
– Tensions musculaires
– Irritabilité, énervement
– Modification soudaine de l’humeur
– Difficulté de concentration, baisse de l’attention

Si vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations, il se peut que vous soyez sujet à des hypoglycémies fonctionnelles. Pour garantir la réussite de votre démarche, il faut commencer par traiter ce symptôme : parlez-en à votre professionnel de santé !