En ce début d’année, j’opte pour la détox !

L'assiette
programme détox
Pendant l’hiver, nous avons tendance à cuisiner des plats plus riches et à manger davantage. Notre foie et notre intestin sont donc mis à l’épreuve.

Alors pour les nettoyer de l’intérieur et leur permettre de retrouver toute leur vitalité, rien de tel qu’une bonne détoxication !

La détoxication : késako ?

La détoxication est une méthode naturelle de protection de notre organisme qui contribue à éliminer les toxines nocives des cellules et tissus de façon à recouvrer des fonctions normales. Pour assurer l’élimination de ces substances nocives accumulées en raison de facteurs alimentaires et environnementaux, l’organisme possède des organes dits « émonctoires » : le foie, les reins, l’intestin, les poumons et la peau, dont le rôle est de « nettoyer ».

Il va falloir plusieurs étapes pour éliminer les toxines nocives1 :

  1. Rendre solubles les toxines nocives (xénobiotiques), via les enzymes du foie. Ce processus produit des radicaux libres, Phases 1 et 2 sur le schéma ci-contre.
  2. Éliminer ces molécules hydrosolubles par le rein, la bile ou la sueur Phase 3.

D’où viennent les toxiques ?

On les trouve principalement dans :

  • les médicaments
  • le tabac
  • l’alcool
  • les nitrates
  • les métaux lourds
  • les pesticides
  • les huiles surchauffées
  • les colorants, conservateurs et édulcorants

Il est donc conseillé d’éviter au maximum ces toxiques.

La Détox passe par l’assiette

Pendant un programme de détox, il est conseillé de consommer les aliments suivants :

  • Toute la famille des crucifères (choux, brocolis, navets, radis, cresson) car ces aliments contiennent des substances soufrées (glucosinolates) qui favorisent la synthèse de la bile et son évacuation.
  • Les endives qui ont une action diurétique. Elles contiennent également beaucoup de sélénium, un puissant antioxydant.
  • Le citron qui a un effet bénéfique sur le fonctionnement hépatique et qui est source d’antioxydants.
  • Les topinambours, salsifis cuits, ail, oignons, pommes de terre refroidies, bananes, pissenlit, poireaux riches en fructanes, (fibres qui stimulent au niveau du côlon la multiplication ou l’activité de certaines bactéries susceptibles d’améliorer le fonctionnement de l’écosystème intestinal).
  • Les laits fermentés riches en souches microbiotiques qui permettent de renforcer l’équilibre du microbiote.
  • Certaines plantes : l’artichaut, le radis noir, le curcuma, le romarin, le réglisse et l’anis. Enfin, il peut être intéressant de choisir des produits biologiques (qui peuvent se présenter sous forme liquide) contenant moins de pesticides, et d’éviter les produits transformés contenant souvent plus d’additifs et de colorants.

Les petits + pour une bonne détox !

  • Boire suffisamment : Pour faciliter l’élimination rénale. Il est conseillé de boire au moins 1,5 litres d’eau par jour (eau de source, infusion, thé non sucré, eau citronnée).
  • Favoriser l’activité physique : Pour évacuer les toxines et oxygéner les tissus grâce à la transpiration. Après l’effort, le réconfort ! Optez pour des massages qui favorisent la circulation sanguine. Le hammam et le sauna sont également conseillés car ils ouvrent les pores et libèrent les sinus.
  • Respecter le temps de sommeil : Pour réduire fatigue et stress. Reposé(e), vous profiterez pleinement de vos journées.

1 – La détoxication, comment ça marche ?, les dossiers santé PiLeJe